Sanctuaire Sainte-Thérèse (Paris 16e)

Le sanctuaire thérésien de Paris

Sanctuaire Sainte-Thérèse

Mot du chapelain

Sainte Semaine

Jésus,
Tu te choisis un petit âne,
Pour entrer dans ta ville Sainte.
Tous les pauvres de cœur
Crient à tue-tête : Hosanna !
Et moi, aurais-je la simplicité de l’enfant
Pour te reconnaitre ?
Fils de David.

Jésus,
Au dernier repas,
Tu prends sur la table un morceau de pain,
Et le partagent à tes amis.
Confiants en ta parole, Tu les rassasies !
Et moi, aurais-je assez de foi
Pour accueillir ta présence ?
Pain de Vie.

Jésus,
Tu te laisses élever sur la croix,
Ultime montée.
A tes pieds, Marie,
Les larmes baignent son visage.
Serais-je assez proche
Pour murmurer près d’elle ?
Mon Amour.

Jésus,
Tu rentres dans le silence de la mort,
Enfermé dans la pierre du tombeau.
Tes disciples, en ce jour de sabbat,
Ne sont plus que tristesse.
Garderais-je espérance
Pour dire ma soif ?
De Toi.

Jésus,
Au matin joyeux de ta Pâques,
La pierre roulée du tombeau
Crie au monde ton  amour plus fort que la mort !
Saurais-je me promener dans ton jardin,
Laisserais-je ton souffle me vivifier
Pour chanter ?
Christ Ressuscité

Bonne Pâques 2015.

___________________________________________________________________________________

Du 26 septembre au 1er octobre, nous avons vécu une semaine avec Thérèse,

Tous les feux peuvent sembler éteints, pourtant ces jours passés en sa compagnie ont laissé des traces profondes dans le cœur de beaucoup. « Rien que pour aujourd’hui ! » ces mots entendus et réentendus durant cette période sont comme une invitation à rester disponible à l’étonnement d’une présence toujours offerte, toujours nouvelle.

Le premier mot qui me vient pour exprimer ce qui a pu être vécu durant ces journées : merci.

Oui, merci au Seigneur pour Thérèse, cadeau merveilleux. Elle nous donne de nous retrouver en Eglise, elle nous unit, si divers dans nos âges, dans nos conditions sociales, dans nos origines. Elle fait de nous une famille qui aime se rassembler pour prier avec elle son Bien Aimé. Elle continue inlassablement de nous enseigner sa petite voie d’amour et de confiance heureuse. Elle distribue avec générosité des bouquets de roses à ceux qui implorent sa prière.

Les uns revenant jour après jour ont vécu ce temps comme une belle retraite laissant le Seigneur les ressourcer dans l’eau très pure des paroles de Thérèse.

Les autres ont bénéficié avec constance des enseignements prodigués par des conférenciers tout épris de la jeune carmélite. Il fallait entendre chanter le doyen, notre père Descouvemont, pour deviner l’enthousiasme des uns et des autres.

Chaque Eucharistie a été action de grâce pour le message d’amour qui nous est adressé par Thérèse, et nous savons qu’elle œuvre pour nous faire avancer sur son chemin.

Aux différentes soirées de prière chacun soutenait l’autre pour présenter au Seigneur, d’un seul cœur, la supplication des enfants qui se savent déjà exaucés. Et avec quel bonheur l’assemblée chantait ou écoutait chanter pour exprimer sa joie d’être enveloppé dans la prière de Thérèse !

J’ai vu des enfants danser autour du reliquaire de notre sainte, et ceux qui avaient un cœur de petit les ont accompagnés dans l’intime de leur cœur.

J’ai entendu un chœur de jeunes hommes et femmes nous conduire sur le chemin de la contemplation de Thérèse.

La chapelle était bien trop petite pour contenir tous ceux qui venaient dire bonne fête à cette petite sœur Thérèse toujours si proche de ceux qui avancent humblement sur le chemin de Dieu, si attentive à ceux qui souffrent, petite lumière offerte à ceux qui cherchent.

Et je l’entends me dire dans le silence retrouvé de la chapelle : « Rien que pour aujourd’hui ! »

Merci, Thérèse !

P. Louis Cesbron, 27 octobre 2014


Sainte Thérèse aime faire plaisir à ceux qui lui font confiance.

N’hésitons pas, découvrons son sanctuaire à Paris, elle nous attend rue de la Fontaine.

Depuis 1923, elle veille avec bonheur sur les jeunes d’Apprentis d’Auteuil.

Volontiers elle élargit son cœur à tous ceux qui font appel à ses prières.

Offerte par Jean-Paul II comme Docteur à l’Eglise universelle,

Elle nous guide très sûrement sur le chemin du Christ, son Maître en Amour.

Ceux qui franchissent les portes du sanctuaire sainte Thérèse sont assurés d’y trouver un havre de paix.

Ils pourront lui parler cœur à cœur, elle les attend comme une amie fidèle.

P. Louis Cesbron

Haut de page